13/05/2017

A que voilà un bel exemple !

Il y a encore une dizaine de jours, je me disais à moi-même (je parle souvent toute seule, au moins comme ça on ne me contredit pas) que je "n'aimais" pas la littérature contemporaine. Ou, du moins, pas autant que les classiques ou la fantasy.

C'est toujours un peu vrai, je pense ; mais au moins maintenant je vais pouvoir dire que, quand même, il y a des livres que j'ai su apprécier.

Allez-y, lynchez-moi.

Editeur : Hachette
Collection : Le Livre de Poche
Pages : 219
Parution : janvier 2006 pour la première édition, réédité en septembre 2015

Résumé :
Dans une Antiquité imaginaire, le vieux Tsongor, roi de Massaba, souverain d'un empire immense, s'apprête à marier sa fille. Mais, au jour des fiançailles, un deuxième prétendant surgit. La guerre éclate ; c'est Troie assiégée, c'est Thèbes livrée à la haine. Le monarque s'éteint ; son plus jeune fils s'en va parcourir le continent pour édifier sept tombeaux à l'image de ce que fut le vénéré - et aussi le haïssable - roi Tsongor.



Tous les prétextes sont bons pour se foutre sur la gueule, c'est plus ou moins ce que j'ai retenu. Evidemment, au début tout partait d'un bon sentiment (les deux prétendants se disputent une belle princesse pour le bonheur de recevoir son amour) mais, très vite, ça ne devient plus qu'un prétexte stupide.

J'ai vraiment eu l'impression de lire le récit d'une bataille antique et épique, au même titre que les grandes tragédies grecques d'autrefois. Et là où l'auteur a super bien géré tout ça, c'est que son écriture poétique et entraînante se marie très bien avec. Les moments où les deux armées se heurtent est un concentré de descriptions sanglantes sans fioritures ni échangent de coups qui durent indéfiniment. On va tout de suite au plus terrible : le sang, les morts.

Ce qui m'a le plus percutée, et ce qui a transformé mon désir d'en savoir plus en indignation, c'est que cette guerre stupide et honteuse dure, dure, dure, dure des années. Il n'est pas dit clairement combien, et c'est ce qui rend tout ça plus terrible encore, à mon sens.

On peut y voir aussi une réflexion incisive sur la nature belliqueuse de l'homme qui va le pousser à se battre pour obtenir ce qu'il convoite, quitte à ce qu'il y ait des milliers de morts, quitte même à faire tomber tout un royaume. L'idiotie de la guerre est dépeinte de façon à ce que tout nous paraisse honteux et vain ; les personnages eux-mêmes, au début très nobles, finissent par comprendre la futilité de tout ça et la honte de leur entêtement, mais leur fierté va les pousser à continuer malgré les drames.

C'est une vraie tragédie qui coule sous nos yeux, et on ne peut rien faire pour l'arrêter. Finalement, on comprend que, même si la vie du roi Tsongor a été faite de conquête et d'exploits, sa mort seule restera dans les mémoires pour avoir fait tomber et disparaître dans l'oubli jusqu'à sa lignée. Les traditions familiales, l'honneur, la jalousie, l'amour, toutes les émotions les plus intenses et les plus fortes sont au cœur de tout ça.

Heureusement, il n'y a pas que ça ! Sinon, ce serait vite devenu chiant.

Au-delà de la guerre qui se déroule aux portes de Massaba, nous suivons l'un des fils du vieux roi parti en pèlerinage à sa demande. C'est un vrai conte initiatique qui, doucement, prend le pas sur tout le reste. L'homme, en parcourant le royaume, se rend compte que son père, qu'il a toujours connu comme un homme bon et sage, n'est pas perçu ainsi par tout le monde, au contraire.

La figure de l'homme en tant que tel devient une réflexion à part entière. L'image que l'on donne de soi peut avoir des conséquences incroyables au travers de nos décisions et, bien sûr, les mauvaises décisions resteront dans les mémoires bien plus longtemps que les bonnes.

Ce que j'ai compris, mais là c'est une réflexion très personnelle, c'est que peu importe ce que vous faites de votre vivant, tout disparaît à votre mort (sauf pour les auteurs ou autre artiste oui, faites pas chier, j'écris pas cette chronique pour lancer un débat !) Suite à la mort du roi Tsongor, tout se désagrègera petit à petit, à cause des acteurs de cette violence : les deux prétendants et les 4 fils du vieux roi, mais aussi à cause des victimes : les habitants et la princesse, qui, eux non plus, ne feront rien pour arrêter tout ça.

Il y a beaucoup à dire sur ce livre court, beaucoup à en retenir, mais je n'arrive pas à m'exprimer plus que ça. En plus, j'ai vraiment l'impression d'avoir dit de la merde.

Je pense que c'est un livre qu'on devrait tous lire, pour comprendre à quel point tout est fragile.

D'autres avis sur
http://www.livraddict.com/biblio/livre/la-mort-du-roi-tsongor.html


Hey, z'avez vu ? J'ai fait quelques changements sur le blog. Des trucs en moins, des trucs en plus ! Petit à petit, ça devient autre chose.
Je pense même retirer une rubrique supplémentaire mais j'suis pas tout à fait sûre alors pour l'instant, je laisse.

A bon entendeur !

Ps : j'ai envie de faire pipi, mais y'a quelqu'un qui est en train de nettoyer les toilettes, c'est pas de chance.

Là aussi j'en dis des choses :
Tu veux avoir peur, dans un train bloqué sur un pont, au milieu de la nuit ?
C'est tout nouveau tout beau : l'index !
Le tome 4, c'est pour bientôt !!!

9 commentaires:

  1. Quelle coïncidence ! Je m’apprêtais à te laisser un message pour te dire que ça y'est, Faramir à fait son apparition (je l'attendais avec impatience vu ce que tu en disais !) et là, hop un nouvel article ! :D

    Le livre me tente bien ! En tout cas tu es convaincantes ! Moi non plus je ne suis pas très contemporain, mais des fois on tombe sur des jolies surprises ! :)
    Ce livre fait pas mal penser à la Guerre de Troie non ?
    En tout cas je vais noter le nom du bouquin dans un coin et essayer de la caser dans les mois qui viennent ! xD
    J'ai pris beaucoup de retard avec Le Seigneur des Anneaux et puis bon, je me marie dans deux semaines, alors y'a trop de choses à faire, pas assez de temps pour lire... c'est la première fois que ma PAL m'angoisse ! xD Je déteste en avoir une grande, ça me ressemble pas et là... Brrr ! xD

    Du coup je te dirais ce que je pense de Faramir ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! Faramir :3

      Ce livre fait beaucoup penser à la Guerre de Troie, effectivement :P Avec la touche bien personnelle de Gaudé, qui distille un peu tout ^^
      Je comprends, autant pour le manque de temps que pour l'angoisse XD Bon courage en tout cas !

      Ouiiiiiiiiiiiiiiii !!! Avec plaisir !

      Bisous !

      Supprimer
  2. Coucou!! :D
    J'espère que tu vas bien <3
    C'est génial que cette chronique apparaissent sur ton blog, car récemment on m'a donné envie de lire ce livre (dont j'avais déjà entendu parler, évidemment, tout de même!). Le seul résumé du bouquin ne me faisait guère envie, mais ta chronique soulève des thématiques sympathiques du livres qui n'apparaissent point dans le résumé, (comme quoi, parfois les résumés desservent plus qu'autre chose le roman...)
    Enfin bref, j'ai trouvé ta chronique très pertinente (non tu n'as pas écrit que de la mouise comme tu te le demandes).
    Je rajoute ce livre à ma wishlist! :)
    A bientôôôôt!! :D
    Ps: Tu as lu le quatrième mur de Sorj Chalandon? Pour la thématique de la guerre ça m'a fait pensé à ce bouquin...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut !
      Tu as raison, le résumé ne rend pas du tout hommage à toute la complexité du texte et tout ce qu'il soulève :( Mais je crois me souvenir que le résumé des éditions Babel était meilleur ... je te dis peut-être une bêtise :P
      Merci, ça me rassure ! ^^
      Chalandon j'ai essayé de lire "Retour à Killybegs" mais j'ai abandonné, tout était trop pessimiste pour moi, j'étais pas dans de bonnes conditions je crois à ce moment-là, et j'avoue qu'après j'ai plus du tout essayé cet auteur :O Mais faudrait que je retente ! Et si tu me parle du "Quatrième mur", alors je tenterai celui-là ;)
      Bisous :3

      Supprimer
  3. La fragilité de soi comme d'autrui, j'en ai une conscience suraiguë depuis des années, mon adolescence, en fait. :)
    Mais je jetterai un œil si je trouve un crénal.
    Là, je suis assez charrette, pour changer... ^^
    Bisous, toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, mais un jour ça m'a gonflé et j'ai décidé de m'en foutre XD
      Un jour, faudrait que t'apprenne un rien faire de tes journées toi :P
      Bisous, toi aussi :3

      Supprimer
    2. *Ronronne* Oh, j'ai bien une idée pour ne rien foutre... ==^_^==
      Bisous, t'as un mail. Et Joyeux... [censuré]. ^_^

      Supprimer
  4. Je n'ai encore jamais lu Laurent Gaudé, mais tu m'intrigues avec cette chronique !
    Je comprends ton point de vue sur la littérature contemporaine : parfois, je trouve l'histoire bonne, mais pas l'écriture, du coup, j'ai plus de mal. Mais j'ai trouvé des pépites, alors je lis maintenant autant de littérature contemporaine que les autres genres !
    En effet, pas de chance ! xD
    Je te souhaite de bonnes lectures !! Bisous :*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça ! C'est totalement ça ! Les histoires sont superbes, mais les 3/4 du temps, l'écriture est terriblement moyenne, alors du coup ça retire de son charme :(
      Mais là franchement, l'écriture est wow !!
      J'essaye d'en lire plus maintenant quand même :P
      Ouais XD Mais j'ai quand même réussi à faire pipi depuis :D
      Merci, toi aussi, des bisous ! :3

      Supprimer