11/04/2017

Ah non non, je ne regarde pas de porno moi, c'pas mon genre !

Arrêtez de mentir bande d'hypocrites !
On regarde tous du porno au moins une fois dans notre vie, c'est bon, c'est pas une honte !!!
Je ne dis pas que c'est une honte de ne pas en regarder, attention, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dis ! Mais quand on en regarde, pourquoi mentir en affirmant le contraire ?
Il est où le malaise ?
Moi j'en regarde.

Par contre, du porno dans le Yaoi juste parce que c'est vendeur, et juste pour mettre un cul nul toutes les 8 pages, non merci, ça c'est bon, j'ai donné, ras-le-bol.


Editeur : Taïfu
Collection : Yaoi
Parution : janvier 2017
Pages : 224

Résumé :
Akio Kobayashi est passionné par les plantes et préfère leur compagnie à celle des personnes. Umi Ôhashi, un étudiant gay, enchaîne les aventures sans lendemain. Tous deux dans la même université, ils habitent également dans le même foyer étudiant. Inévitablement, ils finissent par passer beaucoup de temps ensemble. Ces moments vont leur permettre d'apprendre à mieux se connaître et se comprendre. Ainsi, au fur et à mesure que le temps passe, leur relation évolue.



C'est contradictoire hein ? Bawais, c'est la beauté de la pensée humaine, on aime bien se compliquer la vie. Moi-même si je ne me contredisais pas sans cesse, je me ferai chier au fond.

Bon. Quand j'étais ado, je lisais énormément de Yaoi simplement pour le plaisir de voir les personnages se grimper dessus. Ca me faisait passer le temps, et c'était facile à lire. Finalement, cette lubie m'est vite passée, et aujourd'hui, ce que je recherche c'est quelque chose de plus travaillé psychologiquement et, pourquoi pas, quelque chose de plus doux.

Qualia Under the Snow est un manga Yaoi qui se joue un peu des codes auxquels on est habitué. Déjà, premièrement, ça a l'air idiot de préciser ça mais : ça se passe presque principalement en hiver... d'où le titre oui, arrêtez de me prendre pour un concombre, je connais quelques mots d'anglais quand même ! Et c'est d'ailleurs l'une des principales raisons pour laquelle ce titre précisément a retenu mon attention parmi d'autres nouveautés Yaoi. Je pense (il s'agit donc d'une théorie personnellement, merci) que les Japonais sont assez fiers de la façon dont est représenté leur pays à l'arrivée du printemps et en été. Et surtout les auteurs de manga. Vous savez : scènes d'émotion sous une envolée de pétales, toussa toussa... D'ailleurs, il y a une petite scène comme ça à la toute fin de Qualia. Donc oui, je me contredis encore, mais c'est 10 pages sur 220 donc ça va encore. Et puis j'ai dis : qui se joue un peu des codes. Un peu.

Notamment sur les caractères opposés de Akio et Umi. Umi, je pense que c'est le uke dans cette relation (donc, le passif) et Akio, le seme (donc, l'actif) mais là où, dans la plupart des Yaois, le seme est insouciant et aborde le sexe de façon détaché et sans aucune émotion, Akio fuit les rapports humains, que ce soit avec des femmes ou des hommes. Il ne se sent véritablement en confiance qu'avec les plantes. Donc oui, on peut en conclure qu'il est limite agoraphobe. D'ordinaire, le uke est vulnérable, hésitant, vierge la plupart du temps, et timide. C'est très résumé, mais je fais court. Et bien ce cher Umi est totalement extraverti, assume complètement son homosexualité, et préfère les aventures d'une nuit pour ne pas s'attacher. Personnellement, ça faisait longtemps que je n'avais pas rencontré des personnages comme ça dans un Yaoi.

Ensuite : pas de sexe. Et non ! Un petit bisou, à la limite le gras d'une cuisse qui se balade quelque part à un moment donné, mais c'est tout. D'ailleurs, j'ai pas compris pourquoi Taïfu n'a pas mis ce titre dans sa collection YaoiBlue... elle n'existe peut-être plus, à la réflexion.
L'auteur parle principalement des émotions, des sentiments, et de ce qu'un traumatisme, même petit (vous savez, ce genre de petites choses qui paraît anodine et pour laquelle un adulte dira : t'en verras d'autres dans la vie !!) vécu durant l'enfance ou l'adolescence peut provoquer une fois arrivé à l'âge adulte. Comme de l'agoraphobie par exemple.

Moi un jour (attention, séquence traumatisante vécue personnellement) j'ai vu le chien des voisins s'en prendre sexuellement à un chat mort. Bon, je ne sais pas encore ce que ça a, ou ça va, provoqué chez moi, mais c'est important de se souvenir de ce genre de choses je trouve. Au cas où je développe une névrose, un jour.

Gnéhéhéhéhé

Cette histoire est toute en douceur et en réflexion ; les deux garçons se rencontrent et développent petit à petit des sentiments l'un pour l'autre, mais ils ont tous deux vécus quelque chose durant leur enfance en rapport avec leur famille, quelque chose de différent, qui fait qu'ils n'abordent pas les rapports émotionnels de la même façon. C'est donc une lente réflexion sur les échanges humains et sentimentaux que j'ai adoré découvrir. L'acceptation de soi et de la différence est également abordée, mais avec beaucoup d'humour et de fraîcheur.

Bref, ce manga est un petit bonheur comme j'aime les appeler, que je relirai sans aucun doute plusieurs fois (il a donc l'immense honneur d'avoir rejoint ma bibliothèque ce qui, pour un Yaoi, est aujourd'hui très rare pour moi). En plus, les graphismes sont très beaux, à la fois délicats et drôles quand c'est nécessaire et les expressions des personnages très intéressantes.

D'autres avis sur
http://www.livraddict.com/biblio/livre/qualia-under-the-snow.html



Ah ! Ca fait du bien de parler d'un petit Yaoi de temps en temps !

Au fait, si j'en n'ai pas fait un coup de cœur, c'est parce que je trouve que ça s'arrête trop vite. Vu le nombre de pages, c'est sans doute l'un des OS du genre le plus long, malheureusement ça s'arrête pile à un moment où j'étais curieuse d'en savoir un peu plus sur l'évolution de leur relation. En gros, c'est une fin ouverte intéressante, mais qui m'a un brin frustrée quand même !

Tenez, j'avais chroniqué celui-là il y a quelques mois :
Comment réagiriez-vous si vous tombez un jour sur votre amour secret d'ado ?

6 commentaires:

  1. Je n'ai jamais lu de Yaoi, j'avoue que ce n'est pas le genre de manga qui m'intéresse, mais si j'ai un jour envie d'en lire, je commencerai bien par lui !
    Merci pour cette chronique !! Je te souhaite de bonnes lectures !! :*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma BlueBlue :D
      Ce manga s'adresse aussi bien aux lecteurs de Yaoi qu'à ceux qui n'en lisent pas, car la problématique n'a en réalité rien à voir avec l'amour homosexuel, c'est autre chose :P
      Des bisous !!

      Supprimer
  2. Deux articles en deux jours, trop cool ! :D

    Je lis pas de mangas, mais c'est toujours un plaisir de te lire.
    J'en ai lu quelques uns adolescente, mais c'est pas mon truc.
    En plus une fois, une amie m'en a offert un pour mon anniversaire... il était horrible, ça m'a traumatisé. J'ai encore les images en tête... brrrr !

    Sinon, je suis d'accord avec toi pour le porno ! Aha !
    Ca me fait toujours rire les filles qui interdisent à leur mec d'en regarder, qui sont jalouses ou pire, qui s'imaginent qu'il en regarde pas ! xD
    Perso je vois pas où est le problème ni la honte, l'important c'est de savoir prendre du recul.
    Bon après, ce qui est chiant, c'est que ça s'adresse surtout à un public masculin. Moi j'aimerai des scénarios plus poussés que la meuf qui dit oui à tout parce qu'elle a pas de quoi payer le plombier ! xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :D
      A la base j'avais pas l'intention de faire de chronique sur ce manga, et puis il m'a tellement plu, j'ai été tellement touché que ça m'a pris comme une envie de pisser xD Me suis dis : tiens, et si je le chroniquais ? ;)

      Ah merci !!
      Pareil, ça me fait bien marrer les filles que ça offusquent ! Personnellement, c'est si le mec ne regarde réellement pas de porno que je m'inquièterai O.O
      L'industrie du porno commence à peine à se rendre compte que les femmes en regardent aussi, alors pour trouver des scénarios plus poussés que l'histoire du plombier, c'pas facile :'(
      Mais ça viendra un jour, j'y crois :D

      :3

      Supprimer
  3. Je connaissais juste la couverture mais tu m'as bien tenté !
    J'aime tellement ta manière de rédiger tes articles ahah !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci !! :3
      Tu verras, ce petit manga est un concentré de douceur et de réflexion, j'ai vraiment beaucoup apprécié :D

      Supprimer