16/01/2017

Un jour, dans le métro parisien (c'était la ligne 1 m'en souviens très bien) un homme m'a dit : "Je suis peintre, vous m'inspirez. Vous croyez que vous pourriez accepter de me suivre dans mon atelier ?" ...

... comme vous l'aurez sans doute compris, je ne suis pas totalement cruche, je suis carrément antisociale, les inconnus me font peur (les hommes plus encore, même ceux que je connais !) en plus c'était l'été, en fin de journée, je venais de passer des heures dans une putain de librairie poussiéreuse sans climatisation, je suais comme un âne, ma bouteille d'eau était vide ... donc, autant vous dire que cet homme (qui avait l'air fort sympathique au demeurant, quoi qu'un peu étrange) aurait tout aussi bien pu s'adresser à un dragon qui venait de manger de l'ail.

Pour faire court : j'ai dis non (et encore, je vous donne la version polie)

Ce qui explique sans doute pourquoi je suis encore en vie aujourd'hui. Qui sait, c'était peut-être un cannibale, et ma chair graisseuse lui avait peut-être mis l'eau à la bouche.

Et oui, ne vous déplaise, cette anecdote (qui est véridique), a tout à fait un rapport avec le livre que je vous présente.


Editeur : Le Livre de Poche
Pages : 510
Parution : 2007

Résumé :
Evelyn a 25 ans. Un séjour imprévu dans sa belle-famille avec son mari et son fils de cinq ans tourne au cauchemar absolu. Une créature surgie de son enfance l'entraîne alors dans un voyage hallucinant, sensuel et totalement imprévisible, vers les forêts primaires de l'Alaska. Compagnon fantasmatique ou incarnation de Pan, le grand faune lui-même ... Qui est le Dieu dans l'ombre ?






Fait partie de mon Cold Winter Challenge ; avant-dernière lecture, troisième agréable surprise après "Dragon de glace" et "Terreur", et 3 autres livres décevants. Une bonne moyenne. Me reste encore une lecture pour clôturer ce Challenge avant la fin du moins, ce qui est largement faisable !! Pourrai peut-être même rajouter une lecture bonus ...

Si j'ai sorti ce livre de ma PAL pour le CWC, c'est simplement parce que l'histoire se déroulait dans un état du nord, et que ça faisait longtemps que je n'avais pas lu de Robin Hobb sous ce nom-là, en sachant que j'avais lu "Le dernier magicien" que j'avais trouvé terriblement ennuyeux.
Donc, pour être tout à fait honnête, a aucun moment je n'ai sélectionné ce livre parce que l'histoire m'intéressait, je m'en rends compte maintenant ... je commence à comprendre les dangers d'un Challenge dont me parlait ma BlueBlue ! Mais d'un autre côté, s'il n'y avait pas eu le CWC, je n'aurai sans doute pas sorti ce livre, ou alors si mais dans longtemps ('fin ça j'en sais rien hein, j'suis pas Doc Brown)

Passons, c'est chiant.

Quand j'ai commencé ma lecture, je n'étais ni excitée, ni ennuyée. Les choses se mettent en place rapidement, dès le début nous sommes avec Evelyn, son mari Tom et son fils Teddy qui, dans l'avion, quittent l'Alaska pour se rendre chez les parents de Tom qui ont besoin de son aide. A l'origine, ce voyage n'était censé durer qu'un mois.
Je dois avoué que ce contexte contemporain m'a tout de même étonné de la part de cette auteure, mais cela n'enlevait absolument rien à son écriture, toujours aussi merveilleuse, précise, immersive et poétique.
Un chapitre plus tard pour nous, c'est plus de deux mois plus tard pour Evelyn, qui commence à piger qu'elle est tombée dans un piège.
Ses beaux-parents lui font clairement comprendre qu'ils ne veulent pas d'elle ici, qu'ils n'avaient besoin d'elle que pour avoir un petit-fils, un héritier qui s'occuperait de l'affaire de la famille après Tom, et que maintenant que son boulot de génisse est fait ils n'ont plus besoin d'elle.
Mais Evelyn aime Tom, elle aime Teddy encore plus, et encaisse donc toutes les remontrances et les humiliations autant qu'elle peut, elle s'écrase, encaisse, fait tout pour que son mari soit content d'elle, quitte à devenir un véritable paillasson.
Ce qui entre en complète contradiction avec le caractère affirmé, volontaire et sauvage de sa jeunesse, que nous découvrons à travers 3 ou 4 chapitres flash-back. Et j'ai compris qu'il s'était passé quelque chose d'important durant son adolescence, qui l'avait transformé.

En lisant certaines chroniques de ce livre pendant ma lecture, j'ai compris que cet aspect du personnage d'Evelyn en avait agacé plus d'un.

Pour ma part, cela m'a permis d'être en osmose avec elle. C'est venu d'un coup, comme ça, dès que j'ai compris qu'elle et moi on se ressemblait, et ce livre est ensuite devenu important, car je voulais savoir comment Evelyn allait se sortir de là.
Pourquoi je l'ai si bien comprise ?
Parce qu'à un moment donné de ma vie, je me suis retrouvée dans la même situation, à devoir m'écraser, me courber pour contenter les gens autour de moi, et encaisser l'indifférence et les moqueries (et bien d'autres choses). Et puis un jour, j'ai dit merde, j'ai tout fait pour retrouver ma dignité, je les ai tous envoyé chier. Et depuis, il ne faut surtout pas me marcher sur les orteils.
A ce moment-là de ma lecture, je ne faisais pas vraiment attention à un autre personnage important, mi-homme mi-bouc, qui apparaissait à Evelyn quand les choses devenaient trop difficiles. Etait-il réel ? L'inventait-elle pour trouver un exutoire à cette vie qui la foutait par terre ? Tout en sachant que la première apparition de ce personnage troublant remontait en fait à son enfance, il était donc fort possible, selon moi, qu'il s'agisse de "l'ami imaginaire" d'une petite fille très imaginative qui passait son temps dans la forêt entourant sa maison familiale en Alaska, et qu'elle l'avait fait revenir inconsciemment par besoin.
Jusque là, j'adorais ma lecture et étais persuadée qu'il s'agirait d'un coup de cœur.

Et puis, le fameux "cauchemar absolu" arrive, vers la moitié du bouquin, et j'ai été révoltée ! Révoltée par la réaction d'Evelyn.
Je ne vous dirais évidemment pas ce qu'il se passe, ce serait pas cool de ma part (et puis lisez-le ce livre, lisez-le merde !), simplement que là, je ne la comprenais plus du tout ! Absolument plus ! J'étais tellement écœurée par sa façon d'agir, tellement énervée, que j'ai arrêté le bouquin pendant deux jours, en me disant au début que, sa mère !, je ne le continuerai pas. Fini.
Puis, évidemment, parce qu'il restait encore environ 250 pages à lire, la curiosité a repris le dessus. Qu'allait-il se passer durant cette seconde moitié ?
Du coup, je l'ai repris.

Je fais une petite pause ici pour vous dire ça : j'ai commencé à écrire cette chronique, et il s'est mis à neiger. Assez fort. Depuis, j'écris, et ça ne diminue pas, bien au contraire ! Bon, je sais, la vague de froid était prévue me direz-vous, mais sachez que je me trouve dans une région de la France où il n'avait pas neigé comme ça depuis au moins 3 ans. Voilà.
C'est un signe !!!
Vite, appelez Rome !!!!!!

Reprenons.
Grand bien m'en a pris ! Evelyn est devenue différente, bien différente de moi, elle a évolué, changé, comme moi j'avais décidé de changer mais en empruntant un autre chemin que le mien.
J'étais donc en terrain inconnu, comparé à la première partie du texte, et c'était ... magique.
Ici, l'écriture de l'auteure devient vite la force du récit. C'est stupéfiant de merveilleux et de magie ; y plonger c'est plongé dans la nature sauvage, inviolée, telle qu'on rêve tous de la voir un jour.

Et celui qu'Evelyn appelle Pan revient. Si, au début, il apparaissait clairement comme un élément perturbateur, il devient ici le sauveur, une force éminemment positive, et va chambouler totalement l'esprit de la jeune femme, ainsi que son corps (donc émotionnellement et sexuellement)

Oui parce que ... (attention, point culture, préparez-vous) Pan, dans la mythologie, serait un Dieu souvent accompagné/comparé/représenté avec les satyres, des créatures lui ressemblant beaucoup décrites comme lubriques, obsédées, libidineuses ... en gros, ça baise tout quoi. Même les arbres.
Euh ...
Donc.
Le texte de Megan Lindholm gagne ici beaucoup en érotisme, mais n'a rien de "vulgaire" ni d'exagéré, ce qui le rend encore plus poétique et troublant. Et ça m'a énormément plu ! Le fait qu'on quitte ici le contexte contemporain pour se retrouver dans une sorte de quête/voyage fantastique et onirique à travers une nature intacte et une forêt étrange m'a rappelé à quelle auteure j'avais affaire. Nulle autre que celle de "L'assassin royal", après tout !
Elle développe ici sa propre mythologie, son propre mythe du Dieu Pan, et j'ai beaucoup aimé ce personnage finalement davantage animal qu'humain, sa philosophie, son histoire, sa force et ses pouvoirs.

Mais : et le coup de cœur alors ?

Si j'étais heureuse d'apprécier de nouveau ma lecture, j'avais toujours mon coup de gueule en tête. Cette petite partie du roman me restait malheureusement en travers de la gorge, et chaque fois que j'y repensais, je sentais venir de nouveau cette bouffée de colère et d'indignation incontrôlable !!

Et puis, la fin du livre a fini par arriver (vous vous en doutiez, bande de petits malins)
Nouvelle indignation ?
Nouvelle bouffée de ... mais de quoi, au juste ?
Je ne savais pas.
J'ai refermé ce texte en étant un peu perdue, incapable d'expliquer ce que je ressentais, incapable de mettre des mots sur ce qui se bousculait dans ma tête.
Et aujourd'hui, 24 heures exactement après l'avoir terminé, j'ai compris (ouais, des fois j'suis lente, lâchez-moi) J'ai compris que pour provoquer tant d'émotions en moi, ce livre était forcément bon, incroyablement bon, efficace, et un coup de cœur. Un coup de cœur absolu, et total.

C'est chiant quand un livre ne fait que vous 'plaire' parce qu'il est 'bien', non ? Evidemment, c'est agréable aussi, mais le mieux, de mon point de vue, c'est quand les émotions se succèdent, vous entraînent, vous heurtent.
Quand je repense à cette scène, au milieu du récit, qui m'a tant énervé, je m'énerve encore ! Ensuite, je me remémore la première partie du texte, où je comprenais si bien Evelyn, puis la seconde partie, qui m'a émerveillé et enchanté, alors je peux vous le dire, je l'affirme : oui, un gros coup de cœur !
D'accord, ce livre a un ou deux défauts, mais ce sont des défauts de la vie et rien d'autre ! Des défauts qui nous rappellent que non, un roman ne peut pas être parfait, tout simplement parce que la vie elle-même est imparfaite. Imparfaite, mais belle.

Première chronique 2017, et c'est un coup de cœur.
L'année commence bien.

D'autres avis sur
http://www.livraddict.com/biblio/livre/le-dieu-dans-l-ombre.html


Parmi toutes les chroniques que j'ai lu faites sur ce livre, deux d'entre elles ont particulièrement retenues mon attention (mais il y en avait beaucoup d'autres de bien hein, je ne dis pas que toutes les autres étaient nulles) celle de la croisée des chemins et celle de Margaud Liseuse (si vous passez par là toutes les deux, bienvenu à vous et merci pour "Le Dieu dans l'ombre" !)

Au fait. Il neige toujours. Et c'est tout blanc.
J'aime déjà l'année 2017 !

Encore un livre à lire pour le CWC : "Les empreintes du diable" de John Burnside, et peut-être que j'arriverai à rajouter, en bonus, le tome 4 du "Trône de fer", pour valider le Challenge !!

Au fait, si vous avez lu mon Bilan/Objectifs, vous savez que j'avais l'intention de participer au Week-end à 1000 qui se déroulera du 20 au 22 janvier, même si ce Challenge me fout la trouille. Mais il se peut que ce soit compromis, étant prise précisément ce week-end (pour un truc qui me gonfle en plus !) donc euh ... merde, voilà. C'est chiant d'avoir une vie sociale, putain.

Et sinon, je vous ai donné envie avec ce "Dieu dans l'ombre" ?
J'espère.
J'espère sincèrement.

Bon hiver à tous ! Et faites gaffe, ça glisse dehors.

Coup de cœur !


Tiens, si t'as encore le courage après ce pavé que je t'ai pondu :
Vitrinage #3, spécial Austeneries !
Quelqu'un a eu la gentillesse de me taguer !
Un autre coup de cœur, juste parce que ça fait du bien.

27 commentaires:

  1. Argh je vis dans un région où il ne neige pas ! Depuis trois ans que j'y vis... pas un flocon !! xD

    En tout cas tu donnes envie de lire ce livre ! Même si tout le suspense que tu crée autour file un peu les chocottes ! xD
    Quelle chance d'avoir déjà un coup de coeur ! :O Celui que j’essaie de finir est un vrai cauchemar ! >< J'ai rarement eut de lecture aussi douloureuse et putain... plus de 600 pages :'( Si tôt dans l'année c'est pas juste xD La chronique sera douloureuse aussi mais bon, on ne peut pas avoir que de bonnes lectures ! :/

    Et pour la petite anecdote du peintre... punaise y'a des mecs qui doutent vraiment de rien ! :O

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah, la neige a pas tenu 12h chez moi xD Là, y'a juste du givre ce matin, quoi qu'avec de très beaux rayons de soleil matinal :D

      Ah ! ravie de l'entendre !! J'avais quand même peur d'être trop effrayante xD
      Franchement je suis ravie ; première lecture de l'année, première chronique, premier coup de cœur ! Que demander de plus ?! Tout l'inverse de toi :P C'est quel livre que tu lis ?

      Oui xD Et encore, c'est pas le pire ! Mais à Paris, on trouve de tout ;)

      Supprimer
    2. Je viens de finir Le Miroir de Cassandre, de Werber. Le chroniquer a été très douloureux ! >< J'aime bien l'auteur alors c'est difficile de faire une critique négative :/ mais bon, je vais pas me forcer à dire du bien alors que j'ai détesté ! ><

      Du coup là j'ai tellement peur de tomber à nouveau sur une déception que je sais pas du tout quel livre choisir xD J'ai tellement souffert durant cette lecture, je veux pas que ça recommence ! xD

      Ouii les grandes villes c'est l'horreur ! J'ai vécu à Rouen plus jeune et il y avait des sacrés cas ! >< Mais j'avoue qu'à Paris c'est pire xD Le peu de fois où j'y suis allé, il y avait souvent un type qui parlait seul !
      Tiens ça me rappelle qu'à Nice il y a deux ans environ avec mon fiancé, on repartait de nuit, mon oncle nous accompagnait dans la rue pour charger nos affaires et un type est venu nous demander je sais plus quoi et il a fini par nous faire un rap comme ça à capela... bon pour nous dire qu'on était radin, mais ben il nous a tenu la jambe trop longtemps et on osait pas monter dans la voiture pour pas laisser mon oncle seul avec ce mec xD Bon il a fini par nous lâcher et il a refait son numéro à une prostituée qui s'en est mieux sortie que nous pour s'en débarrasser xD

      Supprimer
    3. Oui, j'ai vu ta chronique !
      Comme je te comprends. Ecrire ça n'est jamais facile :'(

      A l'inverse de toi, quand je termine un livre que je n'ai pas aimé, je m'empresse de sauter sur le prochain pour me sortir le précédent de la tête :P parfois, je tombe sur un livre pas bien non plus, mais c'est pas grave, je m'empresse de sauter sur le suivant xD ça m'a fait ça pour "Le Dieu dans l'ombre" : avant lui j'en ai lu 3 qui étaient mauvais :D

      Au début, l'originalité des parisiens m'amusaient, et puis j'ai fini par me lasser très vite. Pour ça que je suis parti. Je suis retournée en rase campagne, et j'y suis bien mieux ! :D

      Supprimer
    4. Je me suis lancée dans un série de BD policière qui se passe dans les années 50 et j'accroche pas ! xD J'ai pas de chance xD
      Du coup ma prochaine lecture sera la Planète des Singes de Pierre Boulle et je croise les doigts pour que ça me plaise ! :D J'ai aime le film donc normalement... ça devrait le faire ;)

      Quand tu parles de rase campagne tu parles d'un endroit où il n'y a même pas une épicerie, une boulangerie ou un bar ? Parce que pour avoir vécu mon adolescence dans un tel endroit, j'avoue que je n'y retournerai pas, même si je suis plus campagne que ville xD D'ailleurs je suis dans une campagne un peu mieux "équipée" mais avec mon chéri on pense se rapprocher un peu plus de la ville ! Mais bon, c'est Saint-Malo, c'est pénard et y'a que des vieux quasiment XD

      Supprimer
    5. Moi aussi j'ai beaucoup aimé les films de "La planète des singes", et je crois que c'est justement pour ça que j'ai pas trop envie de lire le livre ... j'ai peur d'être déçu ou par l'un ou par l'autre. Ce qui sera forcément le cas, en y réfléchissant xD

      Ah oui oui ! C'est la campagne la plus profonde et plate que je connaisse. Champs, forêt, route de terre, 3 maisons, et rien d'autre. A si : la paix !!
      Pour le pain, c'est 10 min en voiture ; pour l'épicerie c'est vingt, et pour le bar ... m'en fout, j'y vais pas xD
      J'adooooooooooooore ça :3 Rien que moi et les livres, mon texte, mon chien, et bla. Voilà :D

      Supprimer
    6. C'est sur que quand on a le permis c'est mieux xD
      Mais même si j'aime le calme de la campagne, j'aime avoir quand même un peu de civilisation parce que je déteste conduire et que les trajets en voiture... argh, vingt minutes de route c'est l'horreur pour moi xD En plus j'ai tendance à m'endormir au volant, ça me berce (merci mes parents qui m'endormaient en faisant des tours en voiture) et du coup il vaut mieux que je sois passagère xD

      Et du coup maintenant tu es loin de Paris ?

      Supprimer
    7. Ah, le permis je le voulais plus que le diplôme à la fin du lycée xD Quand je suis au volant, je suis libre ! Y'a que moi et ma J-J (une Fiat Panda bleu ciel trop belle :3) et l'envie d'ailleurs ! Conduire, j'adore ça !! :3
      (pas malin les parents xD :P)

      Nan pas trop loin, à 1h30 à peu près, mais j'y refoutrai jamais un orteil, ça c'est sûr O.O Je me suis installée au fin fond de la campagne française profonde xD sûr, c'est pas Saint-Malo, mais ça a son charme :D

      Supprimer
    8. Ah, je t'envie ! Moi j'ai passé le permis parce que j'avais pas le choix ! xD Mais j'ai tout eu du premier coup... pour quelqu'un qui n'en voulait pas, c'est plutôt pas mal xD
      Je suis assez stressée au volant et c'est dingue comme les gens deviennent des gros cons en voiture ! Ils te gueulent dessus si t'avance pas, te klaxonnent pour rien et la plupart sont de vrais dangers !! Oui parce que je n'aime pas conduire mais je suis une très bonne conductrice ! C'est très paradoxale tout ça xD

      Non mais en plus j'ai pas eu de chance, mon moniteur était un connard, j'ai vécu l'enfer ! Ca aide pas ! >< En plus il puait, il se lavait pas, et il lâchait des caisses dans la voiture (mon frangin a eu le même que moi et il me croyait pas au début quand je lui ai raconté ça ! xD)!
      Non vraiment, la conduite et moi... c'est pas ça xD

      Et J-J, c'est le nom que tu as donné à ta voiture ?

      Supprimer
    9. Oui, je suis d'accord. Mais tu sais, des cons, y'en a partout, pas seulement au volant des voitures.
      Dans la rue, quand il te dépasse pour ensuite, un pas plus loin, se planter sur ton passage devant une vitrine ; dans le RER, ils se mettent dans les marches et t'insultes, quand tu passes pour descendre ; dans le métro, quand ils restent devant la porte et font semblant de ne pas te voir, quand tu veux monter ; à la boulangerie, quand tu demandes un gâteau, que la boulangère l'emballe, et le monsieur derrière toi t'engueules parce qu'il est pressé et que ma demande prend du temps. Etc, etc, etc.
      Les joies de la vie en communauté ;)

      Sympa le moniteur xD Moi j'avais une bimbo, c'était mieux ;)

      Oui, J-J c'est le nom de ma voiture chérie :3 Je le clame haut et fort !! :D
      C'est une tradition dans la famille (avec les noms Disney pour les animaux xD) ça a commencé avec la voiture de ma grande sœur, qu'elle avait appelé "Cadettosaure". C'était une Opel Cadette si vieille, qu'on était persuadé qu'elle avait connu les dinosaures !
      La mienne c'est J-J, celle de ma petite sœur c'est Carole, et celle de mon petit frère c'est Faichier (parce qu'elle a toujours un pet de travers xD)

      Supprimer
    10. Ah bah ce que tu énonces, je connais pas xD apparemment c'est surtout à Paris, parce que même à Rouen, c'était plus cool ! xD Je comprend que tu sois partie de Paris ! xD

      Ah oui vous aimez donner des noms à plein de choses c'est marrant ! :D
      Oh pis t'as une grande famille, c'est cool d'avoir une grande famille et des frères et soeurs !! :D

      Supprimer
    11. Certaines personnes adorent vivre à Paris et ne comprennent pas de quoi je parle, j'en connais !! xD Le problème que j'ai c'est que j'ai longtemps été agoraphobe, alors autant d'attaque par jours, de proximité avec des gens qui agissent de cette façon, au quotidien, ça devient dur à force ;)

      Oui, on adore faire ça :D Je ne sais pas trop d'où ça vient d'ailleurs
      Ma mère a eu 4 enfants, et elle est elle-même la troisième d'une fratrie de 5, alors j'ai plein de cousins :D Et toi ?

      Supprimer
  2. Jolie chronique.
    Cela me rappelle le projet d'un pote que je ne connaissais que par son nom-code, Merlin. Le surnom lui allait bien, comme un gant, d'ailleurs: si je ne suis pas totalement nul niveau écrit, lui était carrément redoutable.
    L'on s'est perdu de vu, mais son boulot d'approche scénaristique était superbe, à côté, je faisais pitre.
    *Amusé* Quand je lui avait demandé le nom de son projet, il m'avait rétorqué: "nomme-le comme tu veux."
    La réponse avait coulé de source: "Le dieu mort."
    On s'était marré.Souvenirs, souvenirs, et j'ignore s'il est allé au bout.
    Bon, là-dessus, j'y retourne...
    *Flanque un coup de museau et file comme la foudre*
    PS: J'ai appelé Rome, ils disent qu'ils y sont pour rien sur ce coup-là et nient avoir eu connaissance de nos agissements.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :)
      "Le dieu mort" ça file la chair de poule quand même ! :P

      *Dis au revoir d'un signe de la patte*

      Ps : ils nient un miracle ?!!! Les hypocrites ! xD

      Supprimer
    2. De rien. :P
      Le projet filait la chair de poule. :D
      *Renifle la patte, revenu par surprise derrière la bipède* Gro? :/

      PS: Naaaaan. Compression de petit personnel, on appelle ça.

      Supprimer
  3. Merci pour la pub d'abord ! :D (on va dire que je me fais mes challenges dans ma tête xD)
    Et ensuite, oui, tu m'as donné très envie de lire ce livre !! J'adore quand ma lecture me tend un miroir, puis me montre un peu "qui j'aurais pu être" si j'avais pris un autre chemin. C'est vraiment le genre de livres qui me coupe le souffle et qui me provoque exactement le même type d'émotions qu'à toi. Des fois, c'est aussi troublant de se retrouver dans un personnage, comme Esther dans The Bell Jar dont j'ai parlé dans mon bilan ! oO
    J'avoue que je n'ai jamais lu Robin Hobb (mais tu me pardonnes, n'est-ce pas ? :D) et L'assassin royal me tentait bien ! Du coup, je vais ajouter Le dieu dans l'ombre à ma wish-list !
    Je te souhaite de bonnes lectures avec Les empreintes du diable et Le Trône de Fer (comme j'aime cette série !!)
    Gros bisous !! :*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais de rien :3
      Ah !! Je suis contente ! J'agrandis encore ta wish ! héhéhéhéhé
      C'est exactement ça ! C'est tout à fait ce que je me suis dit en lisant, j'arrêtais pas de me dire : et si j'avais fait comme elle, finalement ?!
      Mmhh ... bon, oui d'accord, je te pardonne :D
      "Les empreintes du diable" commence très bien ! En tout cas, la sublime écriture sombre et émouvante de l'auteur m'avait manqué <3
      Et je suis certaine d'adorer "Le Trône de Fer", alors le Challenge finira bien :D
      Des bisous à toi ! Et bonnes lectures aussi :3

      Supprimer
  4. Bon ben moi je vais casser l'ambiance. J'ai adoré ta chronique bien sur (cela va de soi) mais j'ai pas envie de lire le livre. Je ne sais pas pourquoi mais je ne suis pas du tout emballée par l'histoire. Peut-être une autre fois mais là, non. Je ne valide pas, je suis mitigée.
    Mais sinon ta chronique est top coupine, comme d'hab

    Des bisouuuuuuuuuuuus

    Marjorie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voyons coupine, on ne casse pas l'ambiance quand on parle de livre !
      Il m'arrive aussi de lire une chronique simplement parce qu'elle est belle, passionnée, alors que le livre ne m'intéresse pas :D Comme sur Booktube, je regarde les gens parler de livres qui les a transporté, simplement parce que j'aime ça, sans que le livre m'intéresse ;)

      Je comprends qu'il ne te tente pas plus que ça, il est très spécial. A la fois Urban Fantasy, fantastique et onirique, moi-même je l'ai trouvé étrange bien des fois :D

      Des bisous ma belle :3

      Supprimer
  5. Aaaaah je l'ai dans ma PAL celui-ci, avec tout ce que tu en dis, il faut que je l'en sorte à tout prix !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OUIIIIIIIIIIIIIIII !!
      LIS-LE VAS-YYYYYYYYYYYYY !!!
      Ga *.*
      Pressée d'avoir ton avis maintenant :3 :3 :3

      Supprimer
  6. Et voilà, un nouveau livre à rajouter à ma WL ^^ J'adore Robin Hobb, alors il devrait me plaire :) En tout cas, j'adore ta façon de faire tes avis ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut !
      Merci beaucoup :3 Je ne les travaille absolument pas, tout sort d'un coup :P
      J'ai hâte de savoir si ce livre t'auras plu :D Tu me diras ? :)
      Bisous ! Bonne journée

      Supprimer
  7. Salutations!
    Je viens de finir ta looooooooooongue chronique!
    Je l'ai beaucoup aimé, elle est très amusante. En la lisant j'ai ressentie ta passion pour ce livre et à quel point tu partageais les émotions des personnages, et je t'avoue que ça me donne envie de le lire.
    De cette auteur, je n'avais lu que quelques tomes de l'assassin royal quand j'étais au collège ( donc ça remonte...), j'avais trouvé l'univers génial (mais bon l'action n'avançait pas très vite au fil des romans). Enfin breeeef.
    En tout cas très bonne chronique, je note ce livre ;)
    Merci à toi & bonne journée (soirée? nuit?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gnéhéhéhéhé !
      Coucou :D
      Malheureusement, la plupart de mes chroniques sont loooooooooooongues !! Parce que j'aime chier des briques quand je parle des bouquins que j'ai aimé, et malheureusement, je ne chronique jamais un livre que je n'ai pas aimé (ou alors très rarement, quand j'ai vraiment envie d'embêter les gens et leur expliquer pourquoi que j'ai pas aimé :P)
      Merci beaucoup :3 Je suis contente que ce livre t'intrigue grâce à ce que j'ai pu en dire.
      J'avoue que l'intrigue de l'assassin royal se met trèèèèèès lentement en place, mais en réalité, sur la longueur de la série, il n'y a rien de superflu ! Tout finit par trouver une place ;) Et avec "Le Dieu dans l'ombre", l'auteure a un style bien différent de celui de son autre pseudonyme :D
      Merci beaucoup à toi aussi :D
      Bisous !

      Supprimer
  8. J'aime tellement cette auteure <3 ! Ce livre est vraiment particulier, mais tellement prenant <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui tellement !! J'y repense souvent depuis que je l'ai lu, des situations, des scènes qui me reviennent parfois, principalement le moment où Evelyn et Pan sont ensembles dans les montagnes :3
      Magnifique !!!

      Supprimer