31/01/2017

Bloquée. Bloquée, bloquée pendant des jours !!!

Et tout ça à cause d'un personnage, qui ne voulait décidément pas être là au bon endroit au bon moment.
Mais c'est moi l'auteure, que diable !!!

Si je les laisse faire ce qu'ils veulent dès maintenant, qu'est-ce que ce sera dans quelques années, quand je vivrai de ma plume ?!
...
Bah quoi, on peut rêver non ? Non ? Faites pas chier, et laissez-moi à mes rêves ...


Editeur : Points
Collection : Grands romans
Parution : 2014
Pages : 780



Résumé :
Le docteur Thorne, célibataire endurci, a recueilli chez lui sa nièce Mary, orpheline, qui est devenue une belle jeune fille. Il souffre de la voir mise à l'écart par la bonne société du village, du fait qu'elle est de naissance obscure et sans fortune. Elle ne saurait épouser celui qu'elle aime, Frank Gresham, un jeune héritier désargenté qui l'aime également, mais dont le devoir est d'épouser "une fortune" pour sauver le domaine familial hypothéqué.





Bon. Vous connaissez sans doute mon amour pour Jane Austen et ses satiriques romans sociaux sur la belle Angleterre du XIXème siècle, j'en ai bavé des litres à vous parler de "Orgueil et Préjugés", que je compte relire ce mois-ci, et ne vais donc pas m'y attarder à nouveau.
Sauf pour vous dire ceci : à lire les aventures magnifiquement romantiques de cette auteure, j'en suis arrivée à me dire que j'aurais aimé vivre à cette époque tant les histoires d'amour qu'elle dépeint sont belles et m'ont fait rêver.

*pause dramatique, avec son des violons et toussa*

Bah ... Trollope m'a remis les pendules à l'heure !
Enfoiré va ...

L'histoire est celle, somme toute très simple, de la jeune Mary et son tonton Doc. La pauvre ne part pas dans la vie avec le meilleur des bagages : c'est une femme, déjà, très mauvais point ! (rappelons que ce n'est qu'en 1884 qu'une lois complètement dingue - de mon point de vue - voit le jour en ce beau pays 'civilisé' : les femmes ont enfin le droit de posséder leur propre corps ... je vous laisse râler et vous indigner, mesdames !), elle est de basse naissance, elle a de l'esprit (ce qui n'était pas souhaitable, à cette époque, pour une femme), son tonton est médecin, et le pire de tout : elle s'en moque ! Anticonformiste au possible, elle ne cherche pas le mariage, bien consciente que son statut social lui ferme bien des portes.

Mais qu'est-ce ça fout, ça, que son tonton soit médecin, me direz-vous ?
Bah, beaucoup de chose.
A cette époque, la foi chrétienne rend les gens un tantinet, pour ne pas dire carrément !, obscurantistes. Les progrès de la science sont mal vus, à la limite de l'hérésie je crois, et donc un homme qui soigne les gens en concoctant des filtres et basant ses déductions sur la potentielle présence de petits êtres microscopiques (que nous appelons de nos jours des microbes) et non pas sur un quelconque châtiment divin, est évidemment pointé du doigt. Bien que, bien sûr, on fasse immédiatement appel à lui en cas de rhume.
Logique quand tu nous tiens ...

Donc, ce docteur Thorne, et Mary, ont une place bien étrange dans ce village anglais. D'un côté, les gens les remercient quand Doc les soigne, et d'un autre on critique cette pauvre Mary parce que c'est une orpheline aux origines plus que modeste.
Doucement, d'abord.
Puis bien plus virulemment, quand Mary aura le malheur d'attirer le regard de Frank Gresham, l'héritier d'une famille noble auparavant riche et aujourd'hui endettée.

Là où l'auteur a cassé mon rêve romantique et imaginaire où je m'étais construit une Angleterre pleine de romance, c'est par sa virulence envers la société elle-même. C'est elle, le personnage principal de ce roman, pour moi ça ne fait aucun doute, et c'est à travers ses codes et ses restrictions que nous découvrons les personnages de Mary, du Doc, de Frank, et des autres. Chez Austen, c'est l'inverse.

Donc, le romantisme, chez Trollope ... y'en a pas beaucoup !

/!\ Attention, léger spoil ici /!\
Ce qui m'a conforté dans cet avis c'est quand, sur une parole de Frank, la situation de Mary devient pire qu'elle ne l'était ! Cette fille, qui n'a absolument pas cherché l'amour de ce jeune godelureau, se retrouve pointée du doigt et critiquée, sous prétexte qu'elle est une coureuse de fortune rien que parce qu'il s'intéresse à elle. Elle est belle, la mentalité ! Lui il est riche, bien élevé, et bien né, donc forcément innocent et irréprochable.
Bordel ...
Bon, Mary finit par retourner la situation à son avantage, rassurez-vous, et là je lui ai dit : bravo ma fille, saute sur l'occaz' !!!
Fin du spoil

C'est pour ça que c'est pas un coup de cœur.
Oui, je sais, c'est réducteur. J'en aurai presque des remords.
Presque.
Faut pas pousser hein, pour la mauvaise conscience, c'est pas tout de suite.

Ceci dit, si j'ai tant aimé, c'est justement parce que Trollope dit les choses avec sincérité, sans doute plus que Austen elle-même ça ne fait aucun doute, et si j'ai pris une claque, au moins elle m'a remis la tête à l'endroit.

Et j'ai aimé Mary.
Elle n'est pas romantique (c'est pas une énième Elizabeth Bennet quoi !!), les critiques la frôlent à peine, elle encaisse tout ça en relevant la tête, et elle ose affronter Frank malgré qu'il soit tout de même responsable de ce qui lui arrive.

Etrangement, le personnage du Docteur Thorne, lui, ne semble pas être le personnage principal du roman malgré que celui-ci porte son nom. Non. Il est le spectateur, presque le narrateur, et regarde, parfois impuissant, sa nièce se faire trainer dans la boue. Et puis, petit à petit, on comprend qu'il garde un secret, et qu'il répugne à s'en servir. Je pense que ça fait de lui un élément perturbateur, tout à la fois positif et négatif.

Bref. Une lecture qui m'a beaucoup plu, bien qu'en demi-teinte. Je ne connaissais pas l'auteur et j'ai énormément apprécié la densité et la richesse du récit. Il y a quelques longueurs, oui, qui m'ont un peu ennuyée, mais je pense que c'est à cause de notre époque où tout est action, où tout doit se passer et s'expliquer très vite. Je comprends le succès qu'a eu ce livre, et l'indignation qu'il a soulevé.

Ce qui fait d'Anthony Trollope l'un des auteurs de cette époque que je préfère, et je compte bien en lire d'autres !
D'ailleurs, j'ai "L'héritage Belton" et "Les enfants du Duc" (celui-ci généreusement offert par l'une des trois licornes du blog du Cercle des trois liseuses !) dans ma PAL.

D'autres avis sur
http://www.livraddict.com/biblio/book.php?id=59857



Tirage BookJar !!
Et oui, oui, j'ai enfin trouvé une boîboîte ... qui est, finalement, un bocal en verre de ma mamie (deux, en réalité : l'un avec les séries dedans) qui m'a regardé bizarre quand je lui ai dit, en réponse à sa question : C'est pour quoi faire ?, que c'était pour mettre des petits bouts de papier dedans.

Tiens, une photo, parce qu'il le faut (avec du brouillard, et tout. Comprends pas, il faisait beau soleil ce matin et en deux heures, bim, on y voit comme à travers une pelle) :


J'aimerai bien les customiser mais pour l'instant je ne sais pas avec quoi ni comment, alors tant pis, verrai plus tard.

Le livre tiré pour le mois de février 2017 est donc (pis si vous arrivez pas à lire, bah tant pis pour vous !) :



Bon.
Je suis heureuse.
J'ai réussi à faire obéir ce connard de personnage, qui croyait vraiment qu'il allait pouvoir faire ce qu'il voulait et où il le voulait !!
C'est qui le boss, bordel à queue ? Hein ?! C'est qui ?!!

Et on fait tourner les servietteuh !!!

Tiens, attrape !
Bilan du Cold Winter Challenge ! Me suis pas fait chier, je l'ai fait sur l'article de présentation ...
Instant photo et vibro.
Allez, je te mets "Raison et sentiments", parce que j'ai envie (c'est un peu mon blog hein, je fais ce que je veux)

12 commentaires:

  1. J'ai beaucoup aimé ce livre ! :D C'est vrai que certains passages sont un peu longs, mais bon, je lis tellement de classiques que ça ne me dérange pas ! ;)

    J'avais adoré les personnages de Frank et Mary ! Frank, même s'il fait petit con au début du roman, il arrive à tenir bon malgré les bassesses de sa famille. Il reste fidèle à Mary malgré les longues absences. Moi il m'a fait craquer ! :D
    Surtout que la pauvre Mary, ben elle est dans l'attente ! La pauvre elle se pause mille questions ! Parce que bon, quand ton mec est barré à l'autre bout du monde pendant 2 ans sans te parler, tu te dis qu'il peut revenir avec une autre quoi ! :/

    Vraiment une belle lecture et ce couple m'a vraiment fait vibrer ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merde, t'as complètement raison ! J'ai clairement pas assez parlé de Frank ! Je lui ai donné le mauvais rôle à cause des méchancetés que subit Mary, alors qu'en fait c'est totalement vrai, c'est un homme d'honneur ! :D Mince, comment ça se fait que je n'ai pas parlé de lui O.O

      Très belle lecture oui :3 Ravie d'avoir découvert cette auteur, et pressée d'en lire d'autres de lui :D

      Supprimer
    2. En même temps y'a tellement à dire sur ce livre ! Il faudrait écrire des pages ! :D
      Et puis moi j'ai vraiment eu un coup de coeur pour ce Franck. C'est vraiment un beau personnage et pour un fois, c'est un homme qui s'émancipe. Parce que sa famille veut surtout qu'il épouse une fortune pour pas perdre le domaine, du coup ce sont des bon gros cons égoïstes ! Et lui, OSEF, il décide que c'est pas à lui de sacrifier sa liberté pour sauver les conneries de ses vieux et il préfère travailler et vivre dans une ferme pour épouser sa Mary plutôt que de renoncer à elle et garder le domaine familial.
      Moi ça m'a fait plaisir de voir que les mecs aussi pouvaient se rebeller, parce que même s'ils ont plus de choix et de possibilités que les femmes, ben eux aussi subissent des pressions, surtout lorsqu'ils ont un rang à tenir. T'épouses une fortune pour garder l'argent et on s'en fout si t'es pas amoureux... nous on a fait ce sacrifice alors pourquoi pas toi ?

      Ralala ce livre est vraiment trop bien ! xD Moi aussi j'ai hâte de lire d'autres romans de cet auteur ! :D

      Supprimer
    3. Tiens, en re-parcourant ton article, quelque chose m'est revenu en mémoire et je trouve ça assez intriguant ! :P
      Tu parles de ton personnage que tu as du mal à dresser et ça m'a fait penser aux personnages de Trollope, qui donne justement l'impression d'agir sans que l'auteur ne puisse intervenir.
      Son style m'a vraiment donné l'impression qu'il ne faisait qu'observer et raconter l'histoire des personnages. Comme s'ils les avaient mit dans une situation donnée et qu'ils les voyaient avancer sans pouvoir intervenir.

      Voilà, ce sont des lignes en plus, certainement chiantes, mais j'avais énormément aimer cette sensation en lisant le livre et te voir parler de ton personnage rebelle m'y a fait repenser !

      je ne sais pas si c'était voulu mais c'est un parfait parallèle je trouve ! :D

      Supprimer
    4. Rolala mais c'est totalement vrai ce que tu dis ! Je parle de Mary comme d'une femme anticonformiste qui s'en fiche du mariage et n'oblige Frank à rien, alors que lui, c'est tout pareil qu'elle ! Il se dresse face à cette absurdité que ses parents veulent lui imposer, et il choisit une voie tout à fait inédite pour l'époque !!
      Merde ...
      J'aurai presque envie de réécrire cette chronique, mais j'ai la flemme :P D'ici quelques jours peut-être, je rajouterai un petit mot sur ce cher Franky ;)

      Bah tiens, merci beaucoup de l'avoir remarqué ! Si j'ai choisi ce livre après ces jours de blocage, c'est justement parce que j'ai pensé la même chose que toi, et me suis dit que parler de mon personnage rebelle comme tu l'appelles, serait un chouette parallèle, effectivement ;)
      D'ailleurs je tente plus ou moins de l'expliquer en parlant du Doc spectateur et presque narrateur. M'est avis que ce Doc, en fait, c'est Trollope. Il regarde ses personnages se débattre ;)
      Quand j'ai eu ce problème avec ce petit con qui ne voulait pas être là où je voulais qu'il soit, ça m'a rappelé ce livre et ça m'a décidé à faire une chronique dessus, alors que je l'ai lu en juin dernier :P
      Je t'adore :3

      Supprimer
    5. Ah c'est cool de discuter sur un livre comme ça j'adore ! :D
      Tu sais je pense qu'on ne s'attarde pas sur Frank au premier abord parce que c'est plutôt rare qu'un homme s'oppose à sa famille comme ça à cette époque et on se focalise plutôt sur le personnage féminin.

      Je suis contente d'avoir relevé le parallèle avec ton personnage ! :D
      Tu vois, je te lis et je te comprend ! :P

      Supprimer
    6. Oui c'est vrai ! C'est chouette :D Pis quand on s'emballe à 2 comme ça sur un classique, ça rassure un brin quand même XD
      Y'a peut-être le fait qu'on soit des femmes toutes les deux qui nous ait poussé à faire davantage attention à Mary :P Frank est un personnage qui a beaucoup davantage pour lui, alors on n'imagine pas qu'il puisse avoir des difficultés lui aussi, et on y prend moins garde :D

      Voui :3 T'es mignonne :)
      Je ne pensais pas que quelqu'un pigerai, vraiment ! Et encore moins quelqu'un ayant lu le livre ! <3

      Supprimer
  2. Je n'ai jamais lu Anthony Trollope, mais le fait que tu dises qu'il décrit l'Angleterre de manière plus "réaliste" que Jane Austen me donne envie de lire son livre ! J'aime me prendre des claques littéraires, même si ça fait mal parfois xD
    Ah nos personnages, avides de liberté et incapables de rentrer dans nos lignes ...
    Je te souhaite de bonnes lectures et te fais de gros bisous !! :*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça fait mal, mais en même temps ça fait du bien ! Parce qu'il dit les choses telles qu'elles doivent être, et on en apprend beaucoup :D
      Ouais, ces connards de personnages !! XD z'en font qu'à leur tête quand ça leur chante !
      Bordel !
      Bonnes lectures à toi aussi :3

      Supprimer
  3. *Amusé* Je compatis sur les personnages ayant des envies de liberté.
    C'est le pire des rôles: l'on écrit par soif de liberté, en limitant la leur. :)
    Pas pour des prunes que je suis en règle générale sur trois projets de front...
    Concernant les métavers, l'on parle bien évidemment de fiction d'un bout à l'autre du domaine de recherche, rassure-toi.
    Bisous. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merde, t'as raison, on les limite carrément les pauvres ! Ils sont enchaînés. Surtout avec moi, je suis une sadique de première
      héhéhé
      Sans rapport, oui, je sais.
      J'arrive plus à écrire plusieurs projets à la fois, c'est chiant !!
      Ah, c'est plus ou moins ce que j'avais compris concernant les métavers !!! J'étais pas à côté alors ! J'osais pas te dire que ce terme était encore flou pour moi :P
      Des bisous :)

      Supprimer
    2. Réalisme n'est pas réalité, tu sais.
      *Flanque un bisous*

      Supprimer