30/11/2016

C'est pas toujours bon de vouloir tout savoir. Parfois, c'est mieux de laisser une part de mystère.

Le tout-savoir.
Le tout-tout-de-suite.
La désinformation.
C'est le fléau de ce XXIème siècle. Ca et l'individualisme, l'homophobie, le racisme et, bien sûr, la haine envers la Langue Française (la pauvre, faut voir comment on lui tourne le dos aujourd'hui)

Et je suis la première à vouloir tout savoir. Quand je lis par exemple, je ne peux jamais m'empêcher d'aller voir quelques pages plus loin ce qu'il se passe ou, pire, parfois je vais carrément lire la dernière page. Combien d'entre vous font ça ?
Quand je découvre une série télé, je vais sur certains sites pour avoir quelques infos et je me spoil toute seule (je me hais quand je fais ça !) et là, par exemple, je viens de passer des heures sur Pokébip pour décortiquer la solution du jeu, alors que je ne l'ai même pas commencer.
Je suis irrécupérable. Imbécile. Et je suis incapable de m'en empêcher.

C'est pour ça que j'ai lu ça. Et je me rends compte maintenant que j'aurais pu éviter. Sauf que je ne pouvais pas le savoir.
Ha, ha, ha.

Editeur : Bragelonne
Parution : novembre 2016
Pages : 375

Résumé :
Rekk n’a pas eu une enfance facile. Fils bâtard d’un gladiateur et d’une femme mariée, élevé par des prostituées, il est sauvé par son habileté à l’épée. Il se fait à son tour une place dans l’arène et en devient bientôt le champion. Mais Rekk doit poursuivre ailleurs un destin écrit en lettres de sang : l’Empereur en personne l’envoie rejoindre l’armée qui mène en son nom une guerre éprouvante contre les tribus koushites. En compagnie d’hommes démunis et amers, dans l’enfer de la jungle où le danger est partout, Rekk va devenir le bras armé de l’Empereur grâce à ses talents redoutables. Lorsque l’on suscite l’admiration autant que la crainte et la haine, savoir se battre ne suffit pas toujours, et la frontière est ténue entre le héros et le monstre. Qu’arrivera-t-il à Rekk quand sa légende lui échappera ?
Dans la main d'un Empereur, les mortels ne sont que des pions.

Il s'agit en fait d'un prequel.

Je ne sais pas si vous vous en souvenez, mais j'avais adoré "Les épées de Glace" (ma chronique ==> ici ), je m'étais complètement immergée dans l'histoire et Rekk m'avait séduite au-delà du possible. Son inhumanité, sa cruauté, et pourtant l'amour qu'il vouait à sa fille m'avait fait trembler et je crois que jamais je n'avais autant aimé un anti-héros (je l'ai d'ailleurs tellement aimé que j'ai donné son prénom à l'un de mes Pokémons Shiny préféré). Je crois qu'Olivier Gay, qui avait publié ce diptyque il y a 4 et 2 ans il me semble, a bien compris que Rekk avait de nombreuses fans, et a décidé de raconter ici son histoire.
J'étais très impatiente de le lire et de comprendre pourquoi et comment Rekk allait devenir cet homme glacial, uniquement motivé par la colère, la violence et la vengeance.

J'aurais pas dû. Oh non, j'aurais pas dû. Je ne dis pas que la curiosité est un vilain défaut (cette expérience-là ==> nouvelle tentative Pierre Bottero, le prouve bien)malheureusement parfois, ça ne marche pas.

Et là, ça n'a clairement pas marché pour moi.

L'auteur passe trop vite sur les circonstances. Bien trop vite à mon goût. J'ai eu l'impression qu'il se débarrassait de l'enfance de Rekk dans la Basse-Ville de Musheim comme on se débarrasse d'une formalité, alors que, de mon point de vue, c'était le plus important et le plus intéressant.

/!\ ATTENTION, LEGER SPOIL /!\
Vous l'aurez sans doute deviné, mais la seule façon de rendre un homme aussi amer et violent, c'est la perte d'êtres chers. Rekk va en perdre beaucoup. Et je ne vous cache pas que ça m'a rendu un poil triste pour lui, malheureusement ces personnages qui disparaissent Olivier Gay ne s'y est pas suffisamment arrêté pour que je m'attache à eux, ils sont survolés, je les ai trouvé fades et invisibles, je n'ai donc ressenti aucune empathie à leur encontre et n'ai pas été touchée par leur mort. En 60 pages, c'était plié.
Du coup, je me disais : quoi ?! C'est ça ?! C'est pour ça que Rekk est devenu comme ça, pour quelque chose d'aussi banal ?!!
La première phrase de la 4ème de couv' dit pourtant : "Rekk n'a pas eu une enfance facile". Euh ... moi, la difficulté, je ne l'ai pas bien vu. L'entraînement est complètement zappé, c'est à peine si on voit Rekk tenir une épée à cette époque-là de sa vie. C'était une enfance triste, en rapport à ces pertes, mais difficile ? Nope. J'en ai pas eu l'impression.
Et je ne vous parle même pas de la carrière de Rekk dans l'arène. En deux paragraphes, 5 années passent, du coup à peine y est-il entré qu'il en sort ... alors qu'il y avait peut-être tellement à dire ! Tellement à faire ! Tellement de possibilité pour forger son caractère, son style, pour le construire entièrement ! Ah !!
Frustration !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Mais il y a un autre personnage qui m'a diablement déçu : Bishia, la mère de Deria et donc la compagne de Rekk dans cette histoire. Quand j'ai lu "Le Boucher", où il est vite question d'elle, j'étais très intriguée par cette figure féminine uniquement évoquée, elle était auréolée de mystère et elle m'impressionnait vachement. Une femme capable de séduire le pire fléau de l'Empire ? Une femme qui a su lui faire éprouver de l'amour ? Je me disais que ça devait être quelqu'un de franchement très fort et charismatique. Bah en fait, pas du tout. L'auteur nous la présente simplement comme une pute légèrement plus maline que d'autre, qui arrive à entrer dans le lit de Rekk simplement parce qu'elle a un beau con. En 2 pages, c'était fait. What ?! C'est quoi cette caricature de femme superficiel, bordel ?!!!
FIN DU SPOIL

Bon, ça peut paraître cruel ce que je dis, si vous n'avez pas lu "Les épées de Glace" vous allez sans doute trouver ça méchant et malhonnête de ma part d'en vouloir à l'auteur pour ça, mais si vous avez découvert Rekk comme moi avec "Le Boucher" et "La Servante", vous comprendrez peut-être, connaissant le personnage.

Cependant, je ne peux pas totalement dire que je n'ai pas aimé, puisque l'auteur efface le seul point négatif que j'avais trouvé aux précédents livres : on quitte enfin Musheim !!
Dans "Les épées de Glace", 88% de l'intrigue (c'est précis hein ?) se déroulait dans la capitale, et au bout d'un moment c'était un peu redondant, j'avais l'impression de tourner en rond (surtout que les descriptions se ressemblaient) mais ici, avec "La main de l'Empereur", on quitte la capitale, on quitte même le pays, et nous voilà à Koush !! Oh oui !!!
Ce bonheur !
Malheureusement, on tourne vite en rond. Ouille.

A partir de là, j'ai retrouvé le Rekk que j'avais rencontré, celui qui n'a aucun scrupule, aucun remord, qui tue sans se poser de question. L'ennui, je me répète oui, c'est que j'aurais aimé le découvrir en profondeur tel qu'il était avant de devenir aussi insensible, mais, encore une fois : j'ai trouvé ça survolé.

Une autre petite chose m'a chatouillé : l'auteur semble être parti du principe que tout le monde avait lu "Les épées de Glace", il s'est donc amusé à disséminé des clins d'œil scénaristique dans le texte, que seuls quelqu'un ayant lu les tomes de son histoire précédente pourrait saisir. Une situation, par exemple, sensée nous laisser dans le mystère, entre deux personnages. Connaissant Rekk et son passé, je connaissais déjà le dénouement. En bref : rien de nouveau. Le passé de Rekk est largement expliqué et exploité dans "Les épées de Glace", et l'auteur se contente de le mettre en scène sans rien créer de nouveau. Du coup, me suis ennuyée.

Et je ne peux m'empêcher de remarquer qu'il s'agit d'un tome 1, alors je me pose la question : de quoi diable va parler le tome 2 ?!!!! Bon, connaissant le passé de Rekk j'ai ma petite idée, il y a donc de forte chance que je m'ennuie encore si je prends la peine de le lire. Pour moi, la surprise ça aurait été de découvrir le Rekk avant Koush, avant ce qui a fait de lui le Boucher.

J'ai sans doute le temps d'y repenser avant que la suite ne sorte, et les mois s'écoulant j'aurais pris du recul et serais moins virulente, mais si la suite avait été déjà disponible, je ne l'aurais pas lu, j'en suis presque sûre.
Dommage.
Dommage.
Dommage ......

Voilà, encore une chronique sans queue ni tête, où je me répète et je pars dans tous les sens ... génial. Vraiment génial. En même temps, quand je m'emballe à parler d'un livre, ça donne souvent ça. Là où ça ne me ressemble pas, c'est quand c'est structuré.

D'autres avis sur
http://www.livraddict.com/biblio/livre/la-main-de-l-empereur-tome-1.html


Quoi qu'il en soit, si jamais je lis le tome 2 quand il sortira, je ferais un update sur cet article.

Et maintenant, je me pose une question : si j'avais lu ce livre-là avant "Les épées de Glace", l'aurais-je davantage apprécié ? Oui, très probablement.
Comme quoi, c'est pas toujours bon de vouloir raconté le passé d'un personnage déjà utilisé, aussi apprécié soit-il.
Y'a qu'avec Star Wars que ça a marché, ça, j'ai l'impression.

Et je crois être la seule, pour l'instant, à avoir été plus déçue qu'enchantée par ce livre.
Du coup, je vais me cacher dans ma grotte avant de recevoir des tomates sur le coin du museau et remercier du fond du cœur toute personne ayant apprécié ce livre !! Merci à vous de l'avoir aimé !! J'aurais adoré l'aimer moi aussi !
Bref, merci encore.

Est-ce que certaines personnes parmi vous ayant précédemment lu "Les épées de Glace", ont aimé "La main de l'Empereur" ? S'il vous plait, que quelqu'un me dise oui !! S'il vous plait !!

Bon.
Je ne mets pas de vignette "Nyap Nyap", comme ici ==>n'apasaimé , car j'aime tellement Rekk, je fonds tellement pour ce personnage que je suis quand même contente d'avoir lu ce livre. Alors que l'intrigue m'a clairement barbée.
Ca fait un drôle d'effet quand même, cette sensation.

Tchuss tout le monde !!

Si tu m'en veux pas trop, tu peux peut-être aller faire un tour ici ? :
J'aimais pas trop au début, et maintenant je suis carrément accro !
Le Cold Winter Challenge commence demain !!
Tiens, ça fait longtemps que je ne te les avais pas présentés ces deux-là.

3 commentaires:

  1. Rah, je fais toujours ça pour les livres : je lis toujours la dernière phrase, ou je feuillette le livre, et je tombe sur des passages qui spoilent à fond --'
    Je n'ai pas encore lu Les Epées de Glace, mais tu m'avais bien donné envie avec ta chronique !! Du coup, je pense que je ne lirai pas ce livre pour l'instant ! C'est dommage que ça ne t'ait pas autant transporté que la série, mais ce n'est pas ta faute ! Je lirai sans doute la préquelle après la série, et je te dirai quoi !!
    Merci pour ta chronique ! Bonnes lectures !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MDR je vois que je ne suis pas la seule, ça me rassure en un sens :P
      Maintenant que la lecture date, je pense que je lirai le tome 2 quand même, j'espère juste que l'auteur se sera rattrapé :) je te dirais quoi ;)
      Bonnes lectures à toi aussi :3

      Supprimer
  2. Je lis pas ton billet, je veux pas de spoil. J'ai adoré les épées de Glace et je suis in love de Rekk....
    Encore un roman que je note pour mes lectures à venir.
    Question du jour: aurai-je de toute une vie pour lire ce que je veux lire?
    Vous avez 4 heures.

    Kiss coupine

    RépondreSupprimer