11/09/2016

Y'a quelques jours, me suis moquée des déconvenues de ma petite soeur : entre les allers-retours chez le garagiste et les douleurs lombaires, la pauvre ...

... et ce matin, ma voiture a refusé de démarrer, du coup je suis aller faire les courses à pied (20 minutes de marche) à l'aller, ça allait, mais au retour avec deux sacs ! Bah me suis fait mal au dos.
Ne vous moquez jamais des malchances des autres, ça peut vous retomber sévèrement sur la gueule !!

Au fait ... vous êtes plutôt maquillage ou pas maquillage ?

Editeur : J'ai lu
Parution : 2010
Pages : 282

Résumé :
En 1997, un de ses astronefs ayant été détruit dans la constellation du Taureau, la Terre décide de se venger. On enverra contre l'ennemi un contingent d'élite. Avec d'autres, William Mandella, étudiant surdoué, est enrôlé contre son gré et soumis à un entrainement si inhumain que beaucoup en meurent. Il y survivra, comme il survivra aux rudes combats dans l'espace, gagnant du même coup un ticket de retour. Mais paradoxalement, le plus dur l'attend. Aux confins de l'univers, il a franchi sans le savoir des portes de distorsion temporelle. Sur Terre, des siècles ont passé !



C'est le tout premier Space-Opéra que j'ai lu. Voui. Avant, j'avais déjà lu de la S-F, mais rien qui soit comparable à ça !
La première phrase de ce texte, pourtant, ne m'a pas emballé du tout, car j'ai cru que je me lançais dans un énième roman de guéguerre galactique comme il en existe déjà cent millions, donc ça partait mal. Jugez plutôt :

" - Ce soir, nous allons vous montrer huit manières de tuer un homme ; elles sont toutes silencieuses."

N'est-ce pas ?
Mais on me l'avait recommandé avec tellement d'insistance que je me suis accrochée. Et c'est devenu, pour moi, un livre de chevet dans son genre !

Publier pour la première fois aux Etats-Unis en 1974, puis traduit et arrivé en France en 1976, ce roman super-méga-génial-de-sa-mère ! a reçu le Prix Nébula en 1975, puis les Prix Hugo et Locus en 1976. Considéré comme un classique du genre, une référence, ce n'est en réalité pas une simple histoire de guéguerre galactique. Nope.

Déjà, pour bien comprendre, faut se renseigner sur l'auteur. Joe Haldeman, astro-physicien-informaticien, se consacre pleinement à l'écriture après ses études et après une carrière de soldat durant la guerre du Vietnam. En fait, "La guerre éternelle" est une sorte d'exutoire à sa propre expérience ; il n'y a que très peu de scène de bataille, tout le reste ou presque met les personnages face à leur propre questionnement : la guerre est-elle bien utile ? Quelles vont en être les conséquences ? Comment faire pour l'arrêter ?

L'auteur a ici eu la brillante idée de se servir de la théorie de la distorsion temporelle pour donner encore plus de profondeur à son propos : la troupe à laquelle appartient William Mandella s'éloigne bien trop de la Terre lors d'une course-poursuite avec leurs ennemis et, tandis que la distance entre eux et la planète s'agrandit, le temps se tort. Pour eux, il passe normalement. Mais ce qui représente quelques heures à leurs yeux, devient des années, voire des centaines d'années pour les humains restés sur Terre ! Une théorie difficile à concevoir, et donc difficile à expliquer, pour ma part il m'a fallu lire le livre deux ou trois fois avant de bien saisir toutes les subtilités de la distorsion temporelle.
De ce fait, William et les autres ont une opportunité stupéfiante : celle de voir ce qu'une guerre "éternelle" provoque, à longue échelle, sur les humains, la Terre, et les mentalités. Beaucoup de chose changent ! Et l'évolution de ce monde, imaginée par Haldeman, m'a scotché sur place ! Stupéfié ! Tout est terriblement probable ! Incroyablement logique ! Une analyse future sur l'humanité faite avec beaucoup de sensibilité et d'intelligence.

Ouahou.

A côté de ça, c'est aussi une très belle histoire d'amour qui va guider les pas de William (bordel de chiasse, j'aimerais qu'un homme m'aime comme ça moi !!!!), mais j'vais pas m'appesantir (merde, je m'y suis reprise à trois fois avant d'écrire correctement ce foutu mot !) là-dessus, c'est chiant de parler de ça.

Et cette fin !! Putain cette fin !!!

Bon.
Ce livre est aussi, apparemment, le premier tome d'une "série" ou alors ... d'une trilogie, j'ai jamais vraiment su, malheureusement je crois que la suite a eu bien moins de succès et je n'ai jamais réussi à trouver les autres tomes, j'ai l'impression qu'ils ne sont plus édités, du coup je n'ai pas pu me faire une idée par moi-même ...

Ah, et ça a été adapté en BD aussi :



Editeur : Dupuis
Collection :  Air Libre
Parution : 1988







Malheureusement je ne suis pas du tout BD, et rien qu'à voir cette couverture les dessins ne me plaisent pas du tout alors j'ai jamais osé les lire. Oui, je sais, c'est lâche, mais je m'en tape royal le topinambour (ça ne veut rien dire, je sais).

D'autres avis sur
http://www.livraddict.com/biblio/livre/la-guerre-eternelle-tome-1.html
 
 
Et sinon, vous, ça gaze ?
Moi, ça peut aller. Les taxes foncières sont tombées, et je suis saignée à blanc. Oui, je suis propriétaire de mon appartement. Enfin, plus pour très longtemps. J'ai mis mes derniers sous dans cette taxe. Je vais devoir vendre maintenant ...
Donc, je résume : être locataire c'est nul, ton propriétaire te loue un appart' minuscule à un prix exorbitant. Etre propriétaire c'est nul, car l'état te "loue" un petit bout de France minuscule à un prix exorbitant.
 
Trois choix s'offrent à moi désormais :
1. Faire de la politique et tenter d'arranger les choses (pff, même pas en rêve !)
2. Retourner vivre chez ma mère (seigneur Dieu tout puissant non !!)
3. Me suicider (....................)
4. (Oui je sais, j'avais dis trois, faites pas chier!) Vivre en camping-car.
 
Je me tâte ........ mmmh ! ici c'est bon !!
 
 
 
Tiens, essaies ça pour voir :



10 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout, mais ça à l'air intéressant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui vas-y fonce !!
      En plus cette petite édition chez J'ai lu n'est pas cher du tout ! Un vrai petit bijou à la portée de tous !
      Je le lis et le relis et le rerelis très souvent et chaque fois je suis épatée par la qualité et l'intelligence de ce roman :P
      Merci de ton passage par ici :3

      Supprimer
  2. Ben tiens, moi qui ne connais que très peu la SF et encore moins le space opera, je me dis que ça peut être sympa de commencer par quelque chose comme ça ! :D Tu me donnes envie en tout cas, ce qui n'est pas facile pourtant vu que je ne suis pas très friande de ce genre (a priori) ^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sympa ?! Parfait tu veux dire !!! Ce livre m'a réconcilié avec la S-F ! Il est pas long, intense, parfait !
      Vas-y fonce, n'hésite paaaaaaaaaaaas !
      Ah j'suis tellement contente quand on me dit ce genre de chose, ça me rassure, au moins je ne fais pas ça pour "rien" :P
      Merci pour ton petit mot <3

      Supprimer
  3. Je ne suis pas maquillage !
    Ce livre a l'air génial, je l'ajoute tout de suite à ma liste !! J'adore la SF mais en lis rarement bizarrement (peut-être pour ne pas faire une overdose ?) en tout cas, celui-ci m'inspire bien !
    Désolée pour ta taxe, ils font vraiment chier avec tout ça ! Ils cherchent partout sauf de leur côté !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi non plus ! Pas parce que je trouve ça superficiel, dégradant et sale pour la peau (quoi qu'un peu quand même!) mais surtout parce que ça prend du temps !!!! Je préfère dormir une demi-heure de plus, voire quarante minutes, plutôt que d'être le nez collé à une glace à me foutre un crayon dans l'œil :P mais c'est vrai que je trouve ça surtout dégradant en fait !
      Bah figures-toi que moi aussi j'adore la SF, mais je l'adore tellement que je suis hyper tatillonne et sélective, faut vraiment, vraiment, vraiment que ce soit trèèèèèèèèèèèès bon, sinon j'suis très virulente :P
      Et c'est vrai tiens, t'as pas tort ! Si seulement ils baissaient un peu leur salaire mirobolant et arrêtaient de traire les français jusqu'à ce qu'on devienne tous des allocataires ... bref, je m'engage dans quelque chose qui n'a pas vraiment sa place sur ce blog XD

      Supprimer
  4. Ils aiment bien le thème de la distorsion du temps dans les romans de SF quand même.... (2 essais pour écrire correctement le mot)... Bon celui-là je le note dans un coin rapproché de ma tête. En plus, il y a une belle histoire d'amouuuuuuuuur sauce spaghetti. J'adore, je valide.
    Ahh la taxe foncière... C'est tout un sujet ça. Les intérêts, la banque, les prêts.... Faut pas chercher à regarder son compte en banque après ça...
    Re lusse coupine :-D
    Marjorie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voui c'est vrai, mais ils l'utilisent avec plus ou moins de talent, et là c'est très talentueux bordel de race !!
      hum
      Tout un sujet oui. Je crois qu'on pourrait en parler des heures.
      L'ennui c'est que je voudrais faire autre chose de ma vie que donner mon fric à l'état en vivant dans un clapier à lapin. Donc, qu'ils aillent se faire encuAAAAAAAHHHH !! 'fin, t'as compris ;D

      Supprimer
  5. *Déterre un post d'il y a un mois, tout fier* Gro! :)
    Ahhhh, la taxe d'habitation, c'est toujours un grand moment. ^_^
    Perso, ça me donne envie de faire des heures sup' au lance-missile du côté de Bercy, mais là, j'm'égare, un peu comme ton "encuAAAAAAAAAHHHH!!" si tu vois ce que je veux dire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois parfaitement !!! XD
      Perso j'ai une préférence pour le lance-grenade ;)

      Supprimer